Caractérisation de la Dégradation à Travers la Diversité Floristique et la Structure de la Végétation dans le Bassin Moyen de la Sota au Nord-Bénin

Yaya ISSIFOU MOUMOUNI, Ismaïla TOKO IMOROU, Abdel Djalilou MOUSSA

Abstract


Le bassin moyen de la Sota est un milieu de coton-culture où les formations végétales naturelles sont sous fortes pressions anthropiques. La dégradation du couvert végétal a été caractérisée à travers la diversité floristique et la structure des formations végétales dans ledit bassin. Pour y parvenir, une démarche méthodologique essentiellement basée sur l’approche phytosociologique fondée sur les relevés in situ. L’analyse de la flore montre que l’ensemble du secteur d’étude est constitué de 347 espèces reparties en 179 genres et 72 familles. Le quotient spécifique globalement élevé est de 1,93, cela témoigne de la pauvreté du milieu en espèce. La diversité alpha est globalement faible, alors que la diversité béta indique une dissimilarité globalement supérieur à 50 %. La richesse spécifique moyenne est faible avec 13,85 ± 5,254 espèces/placeau. Le milieu est faiblement diversifié avec un indice de diversité de Shannon qui varie de 1,44 ± 0,64 bits. L’indice d’équitabilité de Pielou moyen est de 0,72 ± 0,25 et traduit une répartition moyennement équitable des individus de chaque espèce dans les différentes formations. L’indice de Simpson est en moyenne de 0,6 ± 0,21. En plus le nombre de hill est en moyenne de 0,41 ± 0.33. La densité moyenne est de 151 ± 132 individus/ha et la surface terrière moyenne de 6,32 ± 6 m²/ha à l’échelle du bassin. Ceci témoigne des pressions anthropiques que subissent les différentes formations dans le bassin moyen de la Sota. A l’échelle du bassin la valeur moyenne de circonférence de l’arbre de surface terrière moyenne est de 31 ± 20 m. Quant à la hauteur moyenne de l’arbre elle oscille entre 11 ± 3 m à l’échelle du bassin. Ce qui explique largement la prépondérance des arbres de petites circonférences dans le secteur d’étude. On note que toutes les cinq formations végétales identifiés présentent globalement une distribution  en "J renversée", caractéristique des peuplements multispécifiques avec des valeurs du paramètre de forme c de la distribution de Weibull toutes proche de 1 indiquant la prépondérance des individus jeunes et de petites circonférences [30 cm ; 50 cm] avec une densité moyenne de 80 tiges/ha. Ce qui veut dire que le milieu connait une dégradation perpétuelle qui ne permet pas à la flore de se reconstituer pour revenir à son état initial appelé état stable. Une telle évolution conduit à court et à moyen terme à une réduction de la production de biens et de services et à long terme au point de basculement.


Keywords


Dégradation, Diversité Floristique, Multispécifiques, Richesse Spécifique, Bassin Moyen De La Sota

Full Text:

PDF

References


TENTE B.,. Dynamique actuelle de l’états de surface dans le massif de l’Atacora : Secteur Perma – Toucountouna. Mém. DEA /FLASH/UNB, Bénin, 2000, p. 83.

FAO,. « Evaluation des ressources forestières mondiales 2015 : rapport national du Bénin », 2015, Rome. http://www.fao.org/3/a-au190f.pdf consulté le 08/10/2019.

Geny, C, Perron, H., Gratacap, B., Lalande, B., Genoulaz, O., Laurent, A.,., ... & Seignerurin, J. M.. In vitro transmission and antigenicity of a retrovirus isolated from a multiple sclerosis patient,. Research in virology, 1992, (143), p. 337-350.

Akoegninou A., Van der Burg W. J. & Van der Maesen L. J. G.,. Flore analytique du Bénin. Backhuys Publishers, Wageningen, 2006, p. 1034.

INSAE,. RGPH4 : Que retenir des effectifs de population en 2013 ? Cotonou, Direction des études démographiques, institut national de la statistique et de l’analyse économique (INSAE), 2015.

FAOSTAT. L'Annuaire FAO des produits forestiers est un recueil de données statistiques sur les produits forestiers de base. www.fao.org.statistics 18-21 Novembre 2019, New Delhi, Inde.

Issifou M. Y., Arouna O. et Zakari S.,. Diversité floristique et structure des formations végétales dans le district phytogéographique du Borgou-nord au Benin (secteur de l’arrondissement de bagou). Notes scientifiques homme et société, Université de Lomé (Togo), 2017, (7),p. 63-80

Issifou M.Y.,. Dynamique phytogéographique de la région soudanienne au Benin : secteur du district Borgou-Nord (Arrondissement de Bagou commune de Gogounou). Mémoire de maîtrise de géographie et aménagement du territoire de l’Université d’Abomey-calavi. Cotonou, Bénin, 2014, p.119

Onibon, P.,. Définition d’une politique et d’un programme d’actions pour la gestion de la transhumance « durable », dans le cadre de la lutte contre la désertification au Bénin. Mission, MEHU, Cotonou, Bénin, 1999, p.65

FAO, La situation mondiale de l'alimentation et de l'agriculture, Rome, Italie, 2000, p. 99

Zakari S., Vulnérabilité des parcours naturels aux changements climatiques dans le bassin de la Sota a l’exutoire de Couberi (Bénin) », « Thèse de Doctorat de l’Université d’Abomey-Calavi, Université d’Abomey-Calavi (UAC), 2015.

Adomou, A.C., Vegetation patterns and environmental gradients in Benin: Implicatations fobiogeography and conservation. PhD thesis, Wageningen University, 2005, p.150

White F.,. The vegetation of Africa. A descriptive memoir to accompany the UNESCO/AETFAT/UNSO vegetation map of Africa. UNESCO, Paris, France, 1983, p.356

Akobundu I. & Agyakwa C. W., Guide des adventices d’Afrique de l’Ouest. IITA, Ibadan, Nigéria, 1989, p. 522

de Souza S., Flore du Bénin : Nom des plantes dans les langues nationales béninoises, Tome 3, Cotonou, Bénin, 1988, 423 p.

Arbonnier M., Arbres, arbustes et lianes des zones sèches d’Afrique de l’Ouest. CIRAD et MNHN, Paris, France, 2002, p. 573

Curtis, J. T., & Mcintosh, R. P., The interrelations of certain analytic and synthetic phytosociological characters. Ecology, 1950, 31(3), 434-455.

Dajoz, R., Linné, un précurseur de l'écologie. Publications de la Société Linnéenne de Lyon, 1985, 54(8), 53-64.

Troupin, G., Flore des Spermatophytes du Parc National de la Garamba, I. Gymnospermes et Monocotylédones, in exploration du Parc National de la Garamba, 1956, pp 221-227.

Evrard, C., Recherches écologiques sur le peuplement forestier des sols hydromorphes de la cuvette centrale Congolaise. Publ. INEAC, Sér. Sc., 1968, 110 : 295 p. in Sonké, B. 1998. – Etudes floristiques et structurales des forêts de la Réserve de Faune du Dja (Cameroun). Thèse de doct. ULB. Labo. Bot. Syst. & Phyt. 276 p.

Lebrun, J.,– Sur une méthode de délimitation des horizons et étages de végétation de montagne Au Congo oriental. Bull. Jard. Bot. Etat, Bruxelles, 1960, 30 : 75-94.

Rondeux, J., La mesure des arbres et des peuplements forestiers. Les presses agronomiques de Gembloux, 1999.

Arouna O., Cartographie et modélisation prédictive des changements spatio-temporels de la végétation dans la Commune de Djidja au Bénin : Implication pour l’aménagement du territoire. Thèse de doctorat en Géographie, UAC, 2012, p. 246

Toko Imorou Ismaïla, Etude de la variabilité spatiale de la biomasse herbacée, de la phénologie et de la structure de la végétation le long des toposéquences du bassin supérieur du fleuve Ouémé au Bénin. Thèse de Doctorat, Université d’Abomey-Calavi, Bénin, 2008, p. 241

Savadogo S., Sambare O., Thiombiano A., Écologie et diversité des bois sacrés et des savanes environnantes du secteur sud-soudanien du Burkina Faso (Afrique de l’Ouest). Journal of Animal & Plant Sciences, 2018, 35, Issue 3: 5715-5733. http://www.m.elewa.org/JAPS

Melom, S., Mbayngone, E., BECHIR, A. B., Ratnan, N., & Mapongmetsem, P. M., Caractéristiques floristique et écologique des formations végétales de Massenya au Tchad (Afrique centrale). Journal of Animal &Plant Sciences, 2015, 25(1), 3799-3813.

Fonton, N. H., Atindogbe, G., Fandohan, B., Lejeune, P., & Ligot, G., Structure spatiale des arbres des savanes boisées et forêts claires soudaniennes: implication pour les enrichissements forestiers. Biotechnologie, Agronomie, Société et Environnement, 2012, 16(4), 429-440.

Arouna, O., Etene, C. G., & Issiako, D., Dynamique de l’occupation des terres et état de la flore et de la végétation dans le bassin supérieur de l’Alibori au Benin. Journal of Applied Biosciences, 2016, 108(1), 10543-10552.

Shannon, C. E., & Weaver, W.,. A Transmission Model of Communication. Urbana, IL: University of Illinois Press., 1949

Pielou, E. C. An introduction to mathematical ecology. An introduction to mathematical ecology., 1969

Agonyissa D., Hahn-Hadjali K. & Sinsin B.,. Species diversity variation in Sudanian woodland in relation to grazing pressure with control in protected area and in surrounding village. In: 16 th Annual Conference of the Society for Tropical Ecology, Rostock, Germany, 2003, 19-22.

Gbesso, F. H. G., Tente, B. H. A., Gouwakinnou, G. N., & Sinsin, B. A. Influence des changements climatiques sur la distribution géographique de Chrysophyllum albidum G. Don (Sapotaceae) au Benin. International Journal of Biological and Chemical Sciences, 2013, 7(5), 2007-2018.

Mbaygone E., Flore et végétation de la réserve partielle de la faune de Pama Sud-est du Burkina-Faso. Thèse Unique, Univ. Ouagadougou, 2008, p. 138

Sinsin B. & Oumorou M. Etude de la diversité spécifique du groupement à Cochlospermum tinctorium A. Rich. Des savanes arbustives du nord-Benin. Acta Bot.Gallica, 2000, 147 (4), 345-360.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Copyright (c) 2019 Yaya ISSIFOU MOUMOUNI, Ismaïla TOKO IMOROU, Abdel Djalilou MOUSSA

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.