Tourisme Rural et Economie Locale dans la Reserve de Biosphère de la Pendjari au Nord-Ouest du Benin

Sylvestre Bio DAKOU, Adriano M. SANHOUEKOUA, Awali ABDOULAYE, Akim B. IDRISSOU, A. Ramanou ABOUDOU YACOUBOU MAMA, Abdoul-Madjid TONDRO MAMAM, Moussa GIBIGAYE

Abstract


Résumé

Le tourisme est perçu dans certains pays en voie de développement comme un facteur de développement économique et de réduction de la réduction de la pauvreté. Sa mise en valeur est une préoccupation pour les dirigeants à divers niveaux qui mérite d’être étudié aux échelles réduites. La présente recherche vise à analyser l’impact du tourisme sur l’économie locale dans la réserve de biosphère de la Pendjari au nord-ouest du Bénin. Pour atteindre cet objectif, les données quantitatives et qualitatives sont collectées auprès des populations locales. Cinq (05) villages ont été choisis et au total 113 personnes ont été interrogées. Cet échantillon est constitué après qu’on soit parvenu à la saturation de l’information. La technique de boule de neige a été également utiliser pour déterminer la taille de cet échantillon. Il ressort de l’analyse des résultats que l’espace périphérique de la réserve de biosphère de la Pendjari regorge d’importantes offres touristiques au nombre desquelles l’offre originelle (site des cascades de Tanongou, les randonnées pédestres, les Réserves Villageoises de Chasse Autogérée (REVICA) et l’offre dérivée composée de l’hébergement, la restauration et le guidage. En effet, le site des cascades de Tanongou, les randonnées pédestres et les REVICA ont généré de 2010 à 2019 des recettes respectivement estimées à 24 325 000 francs CFA, à 6 891 000 francs CFA et 25 795 490 francs CFA. Ces recettes contribuent à l’amélioration des conditions de vie des riverains.

 

Abstract

Tourism is seen in some developing countries as a factor in economic development and poverty reduction. Its development is a concern for leaders at various levels that deserves to be studied on a smaller scale. This research aims to analyze the impact of tourism on the local economy in the Pendjari Biosphere Reserve in northwest Benin. To achieve this objective, quantitative and qualitative data are collected from the local populations. Five (05) villages were selected and a total of 113 people were interviewed. This sample was constituted after information saturation was reached. The snowball technique was also used to determine the size of this sample. The analysis of the results shows that the peripheral area of the Pendjari Biosphere Reserve abounds with important tourist offers, including the original offer (Tanongou waterfalls site, hiking, the Village Reserves of Self-managed Hunting (REVICA) and the derived offer composed of accommodation, catering and guiding. Indeed, the Tanongou waterfalls site, hiking and REVICAs have generated revenues from 2010 to 2019 estimated at CFA 24,325,000 CFA francs, CFA francs 6,891,000 and CFA francs 25,795,490 respectively. These revenues contribute to improving the living conditions of local residents.

Keywords : Pendjari, rural tourism, local economy, biosphere reserve. 


Keywords


Pendjari., Tourisme rural, économie locale, réserve de biosphère.

Full Text:

PDF

References


BODSON Daniel, 2006. « Entre passé et avenir le développement du tourisme rural ». Revue nouvelle, no 1-2, p. 46-51.

CARPENTIER Julie, 2011. Tourisme communautaire, conflits internes et développement local Bulletin de l’Institut Français d’Études Andines, 40 (2) : 349-373.

DAKOU Bio Sylvestre, 2017. Tourisme communautaire et développement local dans la commune de Tanguieta : diagnostic et analyse prospective. Mémoire de Master 2, Université d’Abomey- Calavi, 82 p.

DESLAURIERS Jean-Pierre, 1991 : Quelques enjeux de la réforme Côté. Nouvelles pratiques sociales, vol. 4, no 1, p. 1-7.

FESSELET Marie, 2006. Tourisme de chasse et tourisme de vision : complémentarité ou compétition ? Etude comparative des impacts économiques et écologiques entre le Katavi National Park et Mlele Game Controlled Area Région de Rukwa, District de Mpanda, Sud-Ouest de la Tanzanie. Titre d’ingénieur HES en gestion de la nature, école d’ingénieurs de Lullier, 155 p.

PLAISANCE Matthieu, 2006. Le tourisme vert et la préservation des paysages. Mémoire de Magistère, école polytechnique de l’université de Tours, 103p.

RUIZ Amparo, RAQUEL Serrano, and JOAQUIN Ariño, 2008. « Direct regulation of genes involved ». In glucose utilization by the calcium/calcineurin pathway." Journal of Biological Chemistry, 283.20.

SABI LOLO ILOU Bernadette, 2015 : Impacts des feux de végétation sur les services écosystémiques dans la réserve de biosphère de la Pendjari au Nord-Bénin. Mémoire de Master2, Université d’Abomey- Calavi, 64 p.

TORRENTE Pierre, Bessiere Jacinthe, Godard Philippe, 2004. « Mise en place d’outils et méthodes pour une structuration du tourisme dans un territoire ». ERIT, Université de Toulouse Le Miral, 81 p.

TOUHAMI Larbi, 2014. Importance économique et sociale du tourisme mondial et développement durable. REFEG (1), 19 p.

XU Ming 2015 : Les interactions entre le tourisme et le développement durable à la lumière de l’analyse des guides touristiques : Etude de cas en Chine. Thèse de doctorat en sciences économiques, Université Pascal Paoli, 359 p.

VELLAS Franccois, 2007. Economie et Politique du tourisme International. Edition Economica, 323 p


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Copyright (c) 2020 Sylvestre Bio DAKOU

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.