Systèmes de Production des Autochtones et des Migrants Agricoles en Milieu Shabe au Benin

OKOUNYODE A. O. Joseph, DOSSOU-YOVO C. Adrien, WOKOU C. Guy, YABI Ibouraïma, HOUSSOU S. Christophe

Abstract


Les systèmes de production constituent un atout pour le Bénin en général et le milieu Shabè en particulier malgré les différents impacts que ceux-ci ont sur l’environnement.

L’objectif de cette recherche est d’analyser les systèmes de production des autochtones et des migrants agricoles.

Les données utilisées sont les données socio-économiques qui regroupent les informations qualitatives et quantitatives issues des investigations socio-anthropologiques. Pour la  réalisation des cartes d’occupation du sol comprend trois étapes majeures à savoir : la photo-interprétation qui concerne non seulement l’interprétation des photographies aériennes mais aussi l’analyse des images satellites et les photographies aériennes afin de pouvoir mieux lire les photographies aériennes, il  a été établi  une clé d’interprétation.

A l’issue des résultats de cette recherche, il ressort que le labour en billon ou en butte se fait aussi en fonction des prix. Pour les sillons, on évalue l’unité à 25F ou 30F CFA et pour les buttes, on évalue l’unité à 10F, 15 F ou 25F CFA selon la taille ou la grosseur et le type de sol. D’une manière générale, le labour en billon dans les bas-fonds coûte plus cher. Certains producteurs (80%) estiment que le labour en billon se fait souvent dans les bas-fonds tandis que le labour des buttes se fait sur des parcelles sans eau. La majorité des paysans enquêtés (75%) ont affirmé que ce sont les grosses buttes qui favorisent l’érosion du sol et la rétention d’eau dans les champs. Les paysans choisissent de préférence les galeries forestières ou les bas-fonds pour sa culture. Les sols  des forêts denses sèches, meubles et riches en matières organiques sont donc recherchés pour la culture de l’igname.

Le couvert végétal du milieu d’étude a subi de profondes modifications sous l’action anthropique. Ces modifications ont abouti à la disparition des formations végétales naturelles. La végétation est composée de forêts denses, de galerie forestière, de forêts claires et savanes boisées et de savanes arborées et arbustives en voie de disparition sous l’influence anthropique.

 

Abstract : Production systems are an asset for Benin in general and the Shabè community in particular despite the different impacts that these have on the environment.

The objective of this research is to analyze the production systems of indigenous people and agricultural migrants.

The data used are socio-economic data which brings together qualitative and quantitative information from socio-anthropological investigations. For the realization of the maps of land use includes three major steps namely: photo-interpretation which concerns not only the interpretation of aerial photographs but also the analysis of satellite images and aerial photographs in order to be able to read the photographs better aerial, a key to interpretation has been established.

At the end of the results of this research, it appears that plowing in ridges or mounds is also done according to prices. For the furrows, we evaluate the unit at 25F or 30F CFA and for the mounds, we evaluate the unit at 10F, 15 F or 25F CFA according to the size or the size and the type of soil. In general, plowing in the shallows is more expensive. Some producers (80%) believe that the plowing in the ridges is often done in the shallows while the plowing of the mounds is done on plots without water. The majority of farmers surveyed (75%) said that it is the large mounds that promote soil erosion and water retention in the fields. Peasants preferably choose forest galleries or lowlands for its culture. The soils of dense dry forests, loose and rich in organic matter are therefore sought after for the cultivation of yams.
The plant cover of the study environment has undergone profound modifications due to anthropogenic action. These modifications have led to the disappearance of natural plant formations. The vegetation is made up of dense forests, a forest gallery, open forests and wooded savannas and tree and shrub savannas which are disappearing under anthropogenic influence.
Keywords: Benin, Shabe environment, production systems, agricultural migrants, indigenous people


Keywords


Bénin, Milieu Shabè, systèmes de production, migrants agricoles, autochtones

Full Text:

PDF

References


BAD et FAO (2015) : Croissance Agricole en Afrique de l’Ouest : Facteurs déterminants de marché et de politique. Rome, Italie, 453 p.

FAO (United Nations Food and Agriculture Organization). 2005. Rapport du Directeur Général sur la sécurité alimentaire, Rome, 33p

Martin H. ASSABA (2014 Impacts des péjorations pluviométriques et de la dynamique de l’occupation du sol sur les ressources en eau dans le bassin versant du fleuve Ouémé à l’exutoire de Savè. Thèse de Doctorat de l’Université d’Abomey-Calavi, 232p.

NEPAD (2013) : Les agricultures africaines, transformations et perspectives, 72p

BLEIN Roger, SOULE Bio Goura, FAIVRE Benoît, YERIMA Dupaigre Borgui (2008) : Les potentialités agricoles de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO), 116p.

VODOUNOU Jean Bosco (2001) : Les systèmes d’exploitation et leurs impacts sur les écosystèmes dans la vallée de la Sô. Mémoire de DEA, Université d’Abomey-Calavi, FLASH, 90p.

WOKOU Guy, AFOUDA Fulgence, YABI Ibouraïma et BOKO Michel (2008) : Activités anthropique et problématique de la durabilité environnementale dans le doublet Dassa-Zoumé au Centre du Bénin, In revue de géographie du Bénin, Université d’Abomey-Calavi, pp-19-36.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Copyright (c) 2020 OKOUNYODE A. O. Joseph

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.