Influences des Epis sur la Dynamique du Trait de Côte au Bénin

Herbert Emmanuel VIEYRA, K. Eric BOTON, Expédit W. VISSIN

Abstract


Résumé : L'équilibre entre le dépôt de sédiments et leur redistribution par les courants côtiers déterminent la stabilité d'une plage, tandis que le déséquilibre en faveur de l'un de ces deux facteurs entraîne respectivement l’engraissement ou l'érosion du littoral. L’érosion côtière, devenue particulièrement grave en 1999, le Bénin a opté pour la solution de construction d’épis, projet concrétisé en 2014. Pris ensemble avec la principale jetée, les huit épis, implantés entre l’embouchure de la lagune de Cotonou et PK10 Ekpè-plage, protègent environ 20 km de plage sur 125 km, de la localité d’Adounko, à l’Ouest du port de Cotonou au KP10 à l’Est. La présente étude se fixe comme objectif d’apprécier l’impact des épis aménagés sur le phénomène de l’érosion côtière au Bénin.

La méthodologie adoptée qui allie recherche documentaire et techniques de télédétection et des SIG, s’appuie sur la démarche diachronique en recourant aussi aux analyses statistiques. Il ressort que depuis que la linéarité de la côte est perturbée du fait des « infrastructures obstacles » dressées, la circulation naturelle des sédiments est sérieusement limitée.  Les jetées des ports de Lomé et de Cotonou puis les différentes générations d’épis, agissant comme des obstacles, participent à l’aggravation de l’érosion côtière tant que toute la côte n’en sera pas pourvue. La vitesse d’érosion côtière de 7,02 m/an de 1960 à 2009, avec plus de 1135 ha de terres englouties est passée à 5,10 m/an de 2009 à 2018, après la construction des épis induisant 321 ha. L’érosion côtière touche désormais la côte Est de l’épi de Siafato (Cotonou jusqu’à Kraké), les segments d’Hilacondji-Agoué, Grand-Popo-Avlo et Avlékété-Togbin ; contrairement à la concentration de l’activité érosive marine à l’Est de Cotonou et quelque peu à Grand-Popo de 1960 à 2009. Une prédiction à partir du rythme actuel et s’il se maintient expose le tronçon, poste de pesage et de péage – frontière Kraké, de la route RNIE2 à une disparition certaine d’ici l’an 3000. Il urge de protéger le reste de la côte par implantation d’autres ouvrages en enrochements (épis), mais aussi bien des brise-lames.

Mots clés : Epi, érosion côtière, trait de côte, littoral.

ABSTRACT: The equilibrium between sediment deposition and their redistribution by coastal currents determines the stability of a beach, while the imbalance in favor of one of these two factors leads respectively to the fattening or the erosion of the littoral. Coastal erosion became particularly serious in 1999, Benin opted for the solution of construction of ears, project materialized in 2014. Taken together with the main pier, the eight ears, implanted between the mouth of the lagoon of Cotonou and PK10 Ekpe-beach, protect about 20 km of beach on 125 km, from the locality of Adounko, west of the port of Cotonou to KP10 in the East.

The objective of this study is to assess the impact of developed spikes on the phenomenon of coastal erosion in Benin. The methodology adopted, which combines documentary research and remote sensing and GIS techniques, is based on the diachronic approach, using statistical analysis as well. It turns out that since the linearity of the coast is disrupted by the "obstacle infrastructure" erected, the natural circulation of sediments is seriously limited. The jetties of the ports of Lomé and Cotonou then the different generations of ears, acting like obstacles, participate in the aggravation of the coastal erosion until the whole coast will not be provided with it. The coastal erosion rate of 7.02 m / year from 1960 to 2009, with more than 1135 ha of sunken land increased to 5.10 m / year from 2009 to 2018, after the construction of the spurs inducing 321 ha. Coastal erosion now affects the east coast of the Siafato spit (Cotonou to Kraké), the Hilacondji-Agoué, Grand-Popo-Avlo and Avlékété-Togbin segments; unlike the concentration of marine erosive activity east of Cotonou and somewhat in Grand-Popo from 1960 to 2009. A prediction from the current rate and if it is maintained exposes the section, weighing station and toll-border Kraké, RNIE2 road to a definite disappearance by the year 3000. It is necessary to protect the rest of the coast by setting up other works in rock (ears), but also breakwaters.

Key words: Epi, coastal erosion, coastline, coastline.

Keywords


Epi, érosion côtière, trait de côte, littoral.

Full Text:

PDF

References


Ago E. E., Petit F. & Ozer P., (2005) : Analyse des inondations en aval du barrage de Nangbeto sur le fleuve Mono (Togo et Bénin). Geo-Eco-Trop, 2005, pp 1-14

Blivi A. B. (1993) : Géomorphologie et dynamique actuelle du littoral du Golfe du Bénin (Afrique de l’Ouest), thèse de doctorat, Géographie physique, Université Michel de Montaigne Bordeaux 3 ; 453p

Boateng, I., 2012. An application of GIS and coastal geomorphology for large scale assessment of coastal erosion and management: a case study of Ghana. Journal of coastal conservation, 16: 383-397

Codjia C.L., Domingo E. (1998): Utilisation des mesures au sol et des données satellitaires pour l'étude de la dynamique du trait de côte de la ville de Cotonou. In (AUPELF-UREF, Ed.) La réalité de terrain en télédétection: pratiques et méthodes, p. 185 - 190.

Crowell, M., Douglas, B.C. and Leatherman, S.P., 1998. considerations for shoreline position prediction. Journal of coastal research, 14(3), 1025-1033. Royal Palm Beach (Florida), ISSN 0749-0208.

Dègbé C. G. E. (2010) : Géomorphologie et érosion côtière dans le Golfe de Guinée, mémoire de Master 2 en Océanographie physique, CIPMA - Chaire UNESCO, FAST/UAC, Cotonou, République du Bénin, 99p.

Degbe C. G. E., Sohou Z., Oyede L. M., Adje C., Du Penhoat Y., Bourles B., Chuchla R., Almar R. (2017) : Évolution du trait de côte du littoral béninois de 2011 à 2014, Institut de Recherches Halieutiques et Océanologiques du Bénin (IRHOB/CBRSI), Laboratoire de Géologie, Mines et Environnement de l’Université d’Abomey-Calavi (DST/FAST/UAC) du Bénin, Institut de Recherche pour le Développement (IRD) ; Science de la vie, de la terre et agronomie REV. CAMES - VOL.05 NUM.01. 2017 * ISSN 2424-7235, pp 21-27.

Dolan R., Fenster Michael S., Holme Stuart J. (1991) : Temporal Analysis of Shoreline Recession and Accretion. Journal of Coastal Research, Vol. 7, No. 3 (Summer, 1991), pp. 723-744

Groupe de la Banque Mondiale (2017) : Plan d’investissement multisectoriel pour l’adaptation aux risques côtiers face aux changements climatiques au Benin, Rapport final version 4, The World Bank 1818 H Street, N. W. Washington, DC 20433 ; 271p

Kaki, C., Laibi, R.A. & Oyede, L.M., (2011) : Evolution of Beninese coastline from 1963 to 2005: causes and consequences. British Journal of Environment & Climate Change, 1: 216-231.

Koffi D. (2014) : Cartographie de la dynamique du trait de côte entre les fleuves Volta et Mono dans le golfe du Benin, mémoire de DESS, RECTAS, Ilé-Ifè, Osun State-Nigéria, 69p.

Leclerc A. M. (2010) : Ouvrages de protection du Littoral: effets sur la morphologie des plages et sur les communautés benthiques intertidales, région de Saint-Siméon et de de Bonaventure, baie des chaleurs (Québec, Canada), mémoire de maîtrise en géographie extensionnée, Université du Québec à Montréal, 141p.

Makponse M. et Hounsou B. (2017) : Dynamique de la côte après la réalisation des épis, ouvrages de protection situes à l’Est de l’épi de Siafato à Cotonou au sud-Benin, Journal de la Recherche Scientifique de l’Université de Lomé African Journals Online (AJOL) ; https://www.ajol.info/index.php/jrsul/article/view/159073 consulté le 23juin 2018 à 16h10.

Rossi, G., 1996. L’impact des barrages de la vallée du Mono (Togo-Benin). La gestion de l’incertitude. Géomorphologie : Relief, Processus, Environnement, 2: 55-68.

Samat O. (2007) : Efficacité et impact des ouvrages en enrochement sur les plages microtidales : le cas du Languedoc et du delta du Rhône, thèse de doctorat, Université Aix-Marseille I - Université de Provence, U.F.R des Sciences Géographiques et de l’Aménagement, Centre Européen de Recherches et d’Enseignement en Géosciences de l’Environnement (UMR 6635-CNRS), pp 371.

SOGREAH, (1993) : Etude de la problématique des dispositifs de protection du littoral a impacts réduits sur l'environnement. Rapport Général, IFREMER, 220p.


Refbacks

  • There are currently no refbacks.


Copyright (c) 2020 Herbert Emmanuel VIEYRA, K. Eric BOTON, Expédit W. VISSIN

Creative Commons License
This work is licensed under a Creative Commons Attribution 4.0 International License.